Le CNRS
Accueil SDV
Autres sites CNRS
  Accueil > Equipes > Temps & Ryhtmes
 

Perception du Temps et des Rythmes: ses Mécanismes et Dysfonctionnements

Perception du temps, Perception du rythme, Timing moteur, Bases neuronales, Dysfonctionnements temporels

 

 

Malgré l’accumulation des données neuropsychologiques et l’émergence des méthodes d’imagerie cérébrale, des réponses claires n’ont toujours pas été apportées aux questions suivantes : Possédons-nous un mécanisme supra-modal pour l’estimation des durées, c’est-à-dire commun aux diverses modalités sensorielles? Fonctionne-t-il selon le schéma classique d’un oscillateur suivi d’un accumulateur d’impulsions, ou comme un détecteur de coïncidence entre plusieurs oscillateurs? Enfin, quelles sont les structures cérébrales impliquées dans l’estimation du temps? Les projets développés ci-dessous ont pour but de fournir des éléments de réponse à ces questions. Ces projets, coordonnés par Viviane Pouthas et Richard Ragot, ont principalement pour cadre le programme de recherche, financé par l’ACI Neurosciences intégratives et computationnelles sur le thème « Temps et Cerveau ». Ils engagent cinq doctorantsqui bénéficient de collaborations suivies avec un professeur actuellement en délégation dans l’équipe (Séverine Samson), un chercheur associé (Warren Meck) également accueilli cette année dans l’équipe et une neurologue Marie Vidailhet. Les différents projets ont pour originalité et/ou particularité d’être très proches (protocoles assez similaires : mêmes tâches temporelles) et d’apporter cependant chacun une pierre à l’édifice de notre connaissance des mécanismes psychologiques et neuronaux impliqués dans la perception du temps. Jusqu’à présent les deux approches - neuropsychologique et en imagerie cérébrale - développées par l’équipe étaient complémentaires. Ces deux approches seront maintenant fusionnées au sein de mêmes projets. Ceux-ci vont permettre de comparer des mesures comportementales précises obtenues chez différents groupes : sujets sains, patients Parkinsoniens et patients présentant des lésions unilatérales du lobe temporal, et de mettre en relation ces mesures avec des données électrophysiologiques obtenues chez les mêmes groupes de sujets. Les projets ont été regroupés dans deux axes principaux :

1 - Dysfonctionnements de l’horloge interne et des processus mnésiques impliqués dans le timing moteur et perceptif.

2 - Propriétés temporelles des réseaux neuronaux impliqués dans la perception du temps.

En outre, certains projets s’insèreront pour partie dans deux des axes transversaux, à savoir « émotion » et « intermodalités ».

 

 

 

 

Rechercher

 

 

Sur le WEB
du laboratoire



Sur le WEB du CNRS


Imprimer Contact Plan du site Crédits Plug-ins Accueil